Chers spectateurs, 

Jusqu'à nouvel avis : 

ENTREE UNIQUEMENT AVEC CERTIFICAT COVID

Plus d’informations sur notre page billetterie

Du me 6 au di 10 juillet
Réserver

Théâtre

Ci-gît Georges

De et avec Claire Deutsch et Stella Giuliani

Me 6 juillet à 19h
Je 7 juillet à 19h
Ve 8 juillet à 19h
Sa 9 juillet à 17h
Di 10 juillet à 17h
DÈS 12 ANS
DURÉE 1H45
SANS ENTRACTE
TARIF UNIQUE 38.- CHF
TOUTE FAVEUR SUSPENDUE

DANS LA BUVETTE EN BOIS
PLACES NON-NUMÉROTÉES

Résumer Georges Brassens (1921-1981) en 1600 signes ? Impossible ! Tentons pourtant le coup, grâce à deux formidables jeunes comédiennes romandes, Claire Deutsch et Stella Giuliani. Elles ont créé Ci-gît Georges et cela se jouera dans la petite buvette en bois du Théâtre du Jorat. Une quarantaine de places par représentation. Une intimité assumée, bouleversante. « On vous invite à une veillée autour du mort. On va raconter sa vie, son oeuvre, dire et chanter ses chansons, avec un apéro offert à la fin du spectacle, pour partager le vin et les mots. »

Qui était donc ce moustachu subversif, né à Sète (France), mais pas insubmersible ? Une sorte de colosse, pas vraiment un gorille, plutôt un ours, pas savant mais frondeur, quoique tendre et fragile en son coeur. Il ne cherchait pas la notoriété et voilà que ses chansons se chantent encore depuis des lustres. Ses textes sont ceux d’un écrivain, conteur de son passé et témoin de son présent. Au pied de son arbre pousse toujours un jardin de fleurs belles et sauvages. Ses musiques vagabondent entre jazz manouche et ritournelles de troubadour, d’une simplicité trompeuse. Et sa voix ? Elle est en forme « de drapeau noir, de robe qui sèche au soleil, de coup de poing sur le képi ; elle va aux fraises, à la bagarre et à la chasse aux papillons », comme l’écrit René Fallet à l’époque dans le Canard Enchaîné.

Dans ce spectacle atypique, on parle de la mort, de la révolte, de l’espérance, mais tellement d’amour finalement. Tout n’est pas dit sur Brassens, mais tout est juste. Du rire aux larmes. Ce n’est pas un hommage, mais une fête malicieuse et enjouée. Merci Claire et Stella. Les copines d’abord.

De et avec Claire Deutsch et Stella Giuliani

Dramaturgie Cédric Simon
Regard extérieur Géraldine Dupla
Scénographie Neda Loncarevic
Assistée par Fanny Courvoisier
Coach vocal François Renou
Conseiller son Jérémie Conne
Administratrice Sarah Frund
Photographies Aude Haenni