Danse

I New Then

Le Nederlands Dans Theater est l'une des compagnies les plus réputées d'Europe

17h / Durée 2h00 environ
avec deux entractes
Dès 12 ans
Tarif de CHF 31.– à CHF 81.–

Le Théâtre du Jorat est très heureux de pouvoir continuer à collaborer avec le Festival Steps, en partenariat avec la Migros, qui nous a permis d’accueillir par exemple le Ballet de Zurich et Fractus V, de Sidi Larbi Cherkaoui. Place cette saison au NDT (Nederlands Dans Theater, Pays-Bas). 

Depuis sa création en 1959, cette compagnie pionnière dans un style rebelle a constitué un répertoire riche de plus de 600 ballets. Une multitude de chorégraphes de renom y ont collaboré, comme Jirí Kylián et Hans van Manen, les chorégraphes internes Sol León and Paul Lightfoot et des chorégraphes associés, Crystal Pite et Marco Goecke, parmi plein d'autres. En 2011, Paul Lightfoot est devenu le directeur artistique de la compagnie.

Il y eut un temps où la compagnie comprenait trois volets. NDT 1 : une trentaine de danseurs de haut vol, sans aucune hiérarchie ; puis NDT 2 : une quinzaine de jeunes danseurs virtuoses de 17 à 23 ans ; enfin, NDT 3 : un nouveau groupe formé en 1991 pour des danseurs âgés de 40 ans et plus, qui a connu une grande renommée dans le monde de la danse. Ce dernier ensemble, cependant, a dû abandonner ses activités, faute de soutiens financiers. Des projets pour le relancer sont à l'étude.

Quatre pièces du Nederlands Dans Theater 2 sont prévues au programme du Théâtre du Jorat. Les interprètes montrent une connaissance raffinée des techniques classiques, d’une polyvalence et d’une maturité artistique exceptionnelles. Une quête jamais rassasiée d’innovation. 

De quoi vivre certainement des instants inoubliables à Mézières comme avec le Ballet de Zurich et Sidi Larbi Cherkaoui.

Première partie 29´
I New Then

Chorégraphie
Johan Inger

- Pause 20 min. -

Deuxième partie 26'
Shortcut 15'

Chorégraphie 
Hans van Manen

Mutual comfort 11'
Chorégraphie
Edward Clug

- Pause 20 min. -

Troisième partie 29´
Wir sagen uns Dunkles

Chorégraphie
Marco Goecke