Concert

Le chant du monde

La belle rencontre en création au Jorat entre le violoniste Pierre Amoyal et la chanteuse El-Baze

Dès 8 ans
Durée env. 1h15, sans entracte
Prix des places de 28.- à 68.-
Une musique universelle métissée

La vie est parfois faite de rencontres inattendues et passionnantes. Ce fut le cas récemment entre le violoniste Pierre Amoyal et la chanteuse El-Baze. Le fruit goûteux de cette relation sera une création au Théâtre du Jorat en septembre 2017 sous ce beau titre évocateur: Le chant du monde.

Né à Paris d’une mère russe et d’un père séfarade, Pierre Amoyal a créé la Camerata de Lausanne en 2002 afin d’offrir un complément de formation de haut niveau à de jeunes étudiants. La qualité de cet ensemble a fait frissonner par deux fois les spectateurs de la Grange sublime ces dernières années: en 2012, pour fêter les 10 ans de l’orchestre, et en 2014 lors de la création Pour l’amour d’un Stradivarius avec le comédien Karim Slama et le dessinateur sur sable Cédric Cassimo.

El-Baze est une gitane céleste, reliant terre et cosmos grâce à sa voix épicée et généreuse. Elle a grandi dans une famille orientale aux pieds des sapins helvétiques. Ses références se sont forgées entre le jazz et la musique traditionnelle séfarade. Elle a beaucoup collaboré avec des comédiens, des danseurs, des musiciens, d’ici et d’ailleurs. On se souvient en particulier d’un CD intitulé Chayara – ce mot signifie caravane en hébreu. De magnifiques chansons pour un périple à travers les cultures, entre immersions envoûtantes et envolées gracieuses.

Le chant du monde sera aussi celui de l’amour et de la réconciliation. Tout commence dans un hall d’aéroport. Parmi les passagers, des musiciens munis de leurs instruments. Un violoniste et les membres d’un quatuor classique côtoient ainsi des joueurs de luth ou de cithare, mais chacun reste dans son monde. C’est alors que survient une chanteuse qui les pousse à se réunir, à croire en une musique universelle métissée, fusion entre les origines, les civilisations et les identités premières. Comme le dit l’auteur du livret de ce spectacle, Michel Alchech: «La musique est sans frontières; on le sait, mais on l’entend désormais.» Bon voyage !

Ajout au panier...

Ajout de votre commande en cours...

Réservez

Direction musicale et violon
Pierre Amoyal
et Quintet Camerata de Lausanne

Pierre Amoyal - Violon

Felix Froschhammer - Violon

Yuko Amoyal - Alto

Paul Rah - Violoncelle
Jocelyne Rudasigwa - Contrebasse

Quartet El-Baze

El-Baze  - chant

Antoine Auberson - saxophones

Jean-Pierre Schaller - basse électrique
Zé Luis Nascimento - percussions


Texte, livret et mise en scène
Michel Alchech
Lumières
Denis Waldvogel
Son
Xavier Weissbrodt

Administration
Nathalie Alchech